AMAY - Le SAAE, Service d’Accueil et d’Aide Educative

Définition

Le service d’Amay est affecté à l’accueil, l’hébergement, et l’accompagnement des enfants et des familles. Y sont orientés, les enfants pour lesquels une mesure d’éloignement prônée par les mandants doit être mis à profit pour la mise au point d’un programme de réinsertion à court terme.

Coordonnées

ASBL L’Espoir - SAAE d’Amay

Rue de Biber 9 4540 Amay

085 31 77 37

Description

Le SAAE (Service d’Accueil et d’Aide Educative) a pour missions :

soit d’organiser l’accueil collectif et l’éducation de jeunes qui nécessitent d’une aide spécialisée en dehors de leur milieu familial de vie ;

soit de mettre en œuvre des programmes d’aide en vue de la réinsertion dans leur milieu de vie des jeunes visé au point précédent ;

soit d’assurer la supervision et l’encadrement pédagogique et social de jeunes qui vivent en logement autonome;

soit d’apporter une aide aux jeunes et aux familles en difficultés par des actions socio-éducatives dans le milieu familial de vie (après placement) .

Qui demande l'intervention?

Le service travaille sur mandat d’une instance de décision qui est le conseiller de l’aide à la jeunesse (SAJ) ou le directeur de l’aide à la jeunesse (SPJ) ou le tribunal de la jeunesse (TJ), dans le cadre de l’application du décret du 4 mars 1991 relatif à l’aide à la jeunesse ou de la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse.

Qui bénéficie de l'intervention?

Le SAAE peut héberger 9 enfants, garçons et filles, de 3 (début de la scolarité) à 18 ans.

La mise à distance du milieu familial peut être mise à profit pour une réinsertion familiale. Si celle-ci s’avère non praticable, le service peut héberger et accompagner les enfants jusqu’à leur majorité. Il est également possible de les réorienter vers une famille d’accueil ou une famille de parrainage.

Encadrement

L’équipe est composée de :

  • Un chef éducateur à mi-temps
  • 5 éducateurs équivalents temps plein
  • ¼ temps psychologue
  • 1 technicien équivalent temps plein pour l’ensemble du SAAE d’Amay

La direction, le personnel administratif ainsi qu’un équivalent temps plein et demi technicien sont commun à tous les sites de l’Espoir.

Situation

Amay est située en vallée mosane à une dizaine de kilomètres de Huy et de Flémalle. Le service se trouve lui-même au cœur de la ville d’Amay. Cette localisation a des incidences positives sur les transports, les commerces, la vie sociale.

Concrètement, comment cela se passe?

1. La demande

  • Le premier contact se fait par téléphone, le ou la délégué(e) nous explique brièvement la situation.
  • En réunion d’équipe, nous analysons la corrélation entre la problématique et notre projet pédagogique. Nous envisageons également les demandes en fonction de l’équilibre qui règne dans le groupe.
    Lorsque l’équipe marque son accord, le chef éducateur reprend contact, si besoin, avec les mandants pour obtenir des compléments d’information.
  • Un rendez-vous est alors pris au sein de l’institution en présence des mandants, de la famille et des jeunes qui vont être placés. Cette entrevue permet, d’une part, de visiter l’institution et, d’autre part, d’expliquer pourquoi les différentes personnes présentes sont autour de la table. Cela permet également de préciser le mandat.
    En fonction du contexte, ce premier rendez-vous peut être pris dans les locaux du mandant.

 

2. L’intervention

  • La durée de l’intervention n’est pas fixée d’emblée. Cependant, les intervenants et les mandants évaluent la situation, au minimum, une fois par an.
    Concernant l’enfant, il s’agit de créer les conditions d’un accueil et d’un suivi qui assure la poursuite de leur développement : aux plans affectifs et relationnels, comme au plan des apprentissages ou des parcours scolaires, des relations avec les pairs ou les adultes, des activités de loisirs sportives ou autres…
  • Le bien-être des enfants est également au cœur des préoccupations. De cette manière, l’équipe organise régulièrement des temps d’écoute et de parole, des activités de détente (massages), etc.
  • Concernant la famille, il s’agit de maintenir et de travailler les liens qui s’y sont constitué, liens d’appartenance et d’affiliation.
  • Dès le début du placement, des visites des parents, dans l’institution, sont organisées. En fonction du contexte, elles peuvent être encadrées par un éducateur dans l’institution, toujours dans l’institution mais sans éducateur. Il arrive, enfin, qu’un parent puisse rester seul toute une journée avec son enfant en dehors de l’institution.
  • Par ailleurs, au fil de la prise en charge, une réintégration familiale est envisageable. Dans ce cas, l’enfant retourne vivre chez ses parents. A ce moment-là, une visite par semaine de l’institution au domicile des parents est organisée.

 

3. L’évaluation

  • Une évaluation est réalisée au minimum une fois par an, en présence des mandants et des familles. Cela permet de savoir s’il y a lieu de poursuivre l’intervention et dans quelles conditions.

 

Particularités

  • Le projet se veut polyvalent. Il n’y a aucune exclusive liée soit à l’âge, au sexe ou à la durée du placement. Cependant, des réserves pourraient être émises quant à l’accueil d’enfants présentant des handicaps physiques et des arriérations mentales nécessitant des infrastructures spécialisées.

  • Le projet conserve la possibilité d'accueillir en dépannage (délais : quelques heures).
    Cet accueil suppose des situations urgentes pour lesquelles il n'y aura pas de négociation préalable ni de prise en charge ultérieure; l'instance mandante réoriente l'enfant dès le premier jour ouvrable.

 

Photos